dav @dav Humain newsnet.fr hello world
dav 20-06-2018 Article

Macronite aigüe

- Hé Manu, ça va va !

- Tu m'appelles pas Manu s'il te plaît ! Tu m'appelles Mon Sieur Le Président, mou Mon Sieur, OK ?

- Hé mais t'es pas du tout le président ! T'es juste là par défaut parce que sinon on se serait tapé l'autre débile de raciste ! Et crois-moi il y en a encore qui sont pas loin de penser que ça n'aurait pas été pire !

Tu n'as été élu qu'à 20% des votes, un cinquième de la population, tu n'es pas du tout légitime ! Quatre personnes sur cinq te haïssent absolument !

Tu crois vraiment que t'es le président ? Mais mon gars être président c'est pas un signe extérieur de richesse ! C'est une responsabilité lourde à porter, que seule l'humilité permet de porter !

Tu crois qu'on ne voit pas que tu as spolié le poste, toi et tes amis industriels, et que l'état est tombé au mains d'une mafia qui travaille contre l'intérêt général ? Mais mon petit gars n'importe qui ici s'y connait mieux que toi en politique internationale !

Attends, tu me tutoies, mais je suis plus sage que toi, je suis plus intelligent, je connais plus de chose que toi, et j'ai mille fois mieux compris la situation actuelle. Franchement, combien de temps tu comptes cacher aux gens ce que tu sais ? Et les extraterrestres qui t'ont ridiculisé plus d'une fois, ça te dit quelque chose ? Tu sais, ceux qui sont là pour nous aider ! Et ça, pourquoi tu ne le dis pas aux gens ?

Toi et tes amis vous êtes bien à l'abri dans vos forteresses de fortune, et tu crois que les gens ne voient pas que tu travailles pour la mise en place d'un gouvernement mondial en démembrant les états afin de les rendre impotents ?

Tu crois qu'on ne sait pas que l'humanité toute entière est au bord de l'auto-annihilation, et que le danger d'un effondrement économique est maximal, et qu'il y aura des centaines de millions de morts ? Et toi, tu as prévu de rester bien à l'abri dans ta forteresse de riches, complètement autarcique, mais ça, tu l'as dit aux gens ? Tu l'as dit à tes petits copains à qui tu serres la main tous les jours ?

Franchement, tu n'es pas le président de la république, tu squattes le poste, et les envies et les raisons légales de te destituer sont réelles ! Tu n'as rien à faire là !

Moi si j'étais président, je te raconte qu'en six semaines je résoudrai toutes les crises ! J'embaucherais des milliers spécialistes dans tous les domaines pour trouver les solutions les plus adéquates aux problèmes les plus urgents ! Je nationaliserais les institutions bancaires et les industries qui fournissent des biens de première nécessité pour les distribuer à prix coûtant ! Il n'y aurait plus aucune pauvreté et les réfugiés seraient accueillis comme une nouvelle force de travail dont nous avons grandement besoin pour reconstruire un pays libre, fort et fier ! Pas comme toi !

Je libérerais ces peuples de la détresse à laquelle vous, les dirigeants, les "élites", vous les condamnez !

Je montrerais qu'il est possible de redresser une nation à contre-courant du chaos dans lequel s'enfoncent actuellement tous les pays du monde, et des solutions miraculeuses aux problèmes de pollution seraient mises en place immédiatement ! Les autres pays du monde nous envieraient notre intelligence collective et la puissance de nos accomplissements, et ils se joindraient à nous pour conformer un monde meilleur, et un avenir viable, dépollué, pacifique et prospère pour nos générations futures !

Alors, monsieur je-me-prends-pour-le-président, c'est comme ça que tu traites les générations futures ? C'est ça le sort que tu leur réserves ? Franchement tu n'as pas honte ? Tu réprimandes ce petit gars plein d'entrain et d'énergie positive pour en faire un sous-fifre qui s'excuse, pour l'humilier devant ses camarades, pour le brimer en public, en lui racontant des BOBARDS qui consistent à lui dire qu'il doit d'abord "apprendre à avoir des diplômes" - ce qui est une faute de français hallucinante quand même - pour ensuite avoir le droit, la légitimité d'être révolutionnaire ? Mais que restera-t-il de son âme de révolutionnaire quand, brimé par la vie, condamné à la pauvreté, immergé dans un monde violent et pollué, avec un système nerveux agressé par d'incessantes agressions psychologiques et son corps blindé de maladies et de cancers qui sont provoqués par des amis de Big Pharma pour lui vendre des médocs, quand il se rendra compte que tout ceci était une arnaque, que crois-tu qu'il fera comme révolution ? Un attentat-suicide, dévoré par le désespoir ?

Toi et tes amis vous lui aurez tout volé, son avenir, sa planète, ses richesses, la nature dont il était sensé hériter, et puis sa dignité, sa santé, et tous ses espoirs ! Vous lui aurez tout prit !

Et cela, vous le faites sous la bannière de la vantardise, avec la rutilance de celui qui réclame le respect, et finalement d'aucune autre manière que celle que vous autres, dictateurs de ce monde, vous connaissez, en vous attaquant aux plus faibles, en leur marchant sur la gueule, et en leur reprochant ce que vous leur faites pourtant subir, à savoir d'être des pauvres minables à côté de votre majestueuse suprématie !

Non mais franchement, Manu, tu crois que tu vas aller où comme ça ? Tu te prends pour qui ? Tu es définitivement l'ennemi des peuples, l'ennemi de la liberté, et l'ennemi de la révolution, ou de la simple évolution salutaire et pourtant si nécessaire à ce monde ! Tu es le passé, tu es l'archaïque, tu est un Monsieur Burns qui vient d'un autre temps et qui n'a rien compris à ce qui se passe ! Tu n'es qu'un pion de tes maîtres, tes investisseurs, et eux, par contre, tu ne leur parles pas avec cette franchise, qu'on le voit bien, est très mal entraînée !

Alors Manu, vois les choses en face, démissionnes, c'est la meilleure chose que tu puisses faire !

Vive la France, Vivre la république, Vive la résistance à l'oppression !

Que ceux qui sont morts pour la liberté, et qui nous observent aujourd'hui, chantent les louanges des enfants épris d'un avenir empli de joie de vivre !